> Emploi agroalimentaire : fiches métiers > Responsable Conditionnement (H/F) Responsable de Production (H/F) dans l’Industrie Agroalimentaire

Responsable Conditionnement (H/F) Responsable de Production (H/F) dans l’Industrie Agroalimentaire

Aurélie Dejean 18 février 2020

Être Responsable Conditionnement (H/F) dans l’industrie agroalimentaire, c’est être assimilé à un Responsable de Production. La différence entre les deux fonctions est simple : la Production s’occupe de fabriquer le produit (yaourt, liquide, etc.) et le Conditionnement, de le conditionner dans un contenant (bouteille, pot, etc.)

La ligne de conditionnement se termine par une ligne d’emballage : c’est la touche finale avant l’expédition.

Les équipes de conditionnement dans l’IAA sont susceptibles de travailler avec les équipes commerciales et les équipes marketing pour définir le meilleur conditionnement possible en fonction du produit, des volumes de production et des attentes des consommateurs.

Selon la taille de l’entreprise agroalimentaire cette fonction est plus ou moins transverse.

Périmètre du Responsable Conditionnement dans l’agroalimentaire

Le périmètre de la fonction de Responsable Conditionnement varie selon la typologie de l’entreprise agroalimentaire. Responsable Production dans les TPE et PME, la fonction prend la dénomination de Responsable Conditionnement dans les Grands Groupes.

Responsable Production dans les petites entreprises agroalimentaires

Dans une entreprise agroalimentaire type TPE ou PME, il n’est pas rare que le Responsable Production possède plusieurs casquettes, dont celle du Conditionnement. C’est à la fois un homme ou une femme de terrain et un stratège dans une taille d’organisation qui permet beaucoup de polyvalence.

Il gère ainsi toute la fabrication du produit, depuis la Production jusqu’au Conditionnement et peut également encadrer l’Amélioration Continue et la Maintenance. Ses tâches vont être de veiller à la production du produit et à sa transformation en contenu. Il est le garant du respect de la qualité et des règles d’hygiène.

Pour couvrir toutes ces missions, le Responsable Production s’entoure de bras droits sur le terrain ayant chacun des compétences métier précises. Ses équipes vont pouvoir l’épauler sur la partie managériale et seront des référents et des relais techniques pour le terrain.

Le Responsable Conditionnement dans les Groupes agroalimentaires

La particularité du Responsable Conditionnement sur un site industriel important en taille et en effectif, c’est qu’il a des missions similaires à son homologue Responsable de Production. En effet, le Conditionnement est une zone du site qui fonctionne avec les lignes de production automatisées ou semi-automatisées.

La différence notable c’est que la Production pure va se charger de fabriquer le produit, tandis que le Conditionnement se charge de la répartition du produit dans des « contenants ». Il peut s’agir de pots de yaourt en plastique ou en carton, de bouteilles de verre, etc.  

Le Responsable Conditionnement a plusieurs obligations : être le garant de la qualité des produits, veiller à la sécurité de ses collaborateurs ou encore travailler sur les améliorations de la ligne. Tout cela dans le respect des cahiers des charges qui passe par la cadence et les volumes de production.

Rôle du Responsable Conditionnement dans l’agroalimentaire

Un relais terrain pour les autres fonctions de l’entreprise

Au même titre que le Responsable Production, le Responsable Conditionnement travaille avec les fonctions dites « supports » sur le site même ou au siège du Groupe.  

Le conditionnement étant le premier contenant d’un produit servant pour sa vente au détail, c’est l’un des maillons clé du cycle de fabrication du produit. C’est pourquoi le Responsable Conditionnement a un rôle stratégique pour les fonctions marketing ou commerciales.

Le Responsable Conditionnement en IAA se doit ainsi de remonter les informations liées au produit : amélioration du contenant, volume de production différent, …

A noter que l’emballage dans lequel le produit agroalimentaire conditionné est placé est, quant à lui, un gage de sécurité du produit pour sa manutention, sa conservation, son stockage et son transport.

Un pionnier de l’amélioration

Au cœur de la production du produit final – c’est-à-dire tel qu’on le voit dans les rayons de la GMS –  le Responsable Conditionnement et ses équipes sont au premier plan pour proposer des améliorations de procédés et parfois de produits.

Cela peut être la suggestion d’un acheminement du produit différent, d’un nouveau mode de stérilisation ou encore l’utilisation de nouvelles machines, lorsqu’il s’agit d’améliorer les procédés. Dans ce cadre-là, le Responsable Conditionnement et ses équipes vont s’entretenir avec le Responsable Amélioration Continue pour étudier l’ensemble de leurs options.

Mais l’amélioration peut aussi concerner le produit. Les opérateurs sur la ligne de conditionnement peuvent détecter, par exemple, des problèmes liés à la texture. Dans ce type de situation, les équipes se rapprochent de leurs homologues en formulation et ils étudient ensemble les possibilités de fabrication.

Missions du Responsable Conditionnement dans l’agroalimentaire

Le Responsable Conditionnement de l’entreprise agroalimentaire est au même titre que le Responsable Production responsable de la vie de sa/ses lignes. Il est à la fois un homme ou une femme de terrain et un homme ou une femme de chiffres : il veille aux volumes produits et encadre ses équipes.

Un ingénieur de terrain indispensable aux lignes de conditionnement agroalimentaires

  • Etablir en coordination avec les équipes de production les prévisionnels de volumes à moyen terme et long terme ;
  • Construire et suivre au quotidien les indicateurs et les KPI des ateliers de conditionnement agroalimentaires à l’aide de tableaux de bord, de graphiques ou du management visuel. Le but étant l’optimisation des cadences de fabrication ;
  • Réaliser des réunions « 5 minutes » pour faire le retour d’expérience du quart précédent ou de la journée précédente. Cela permet d’identifier les points de blocage et les acquis des processus mis en place ;
  • Analyser les procédés de conditionnement agroalimentaires et proposer des améliorations en partenariat avec les Chefs de Projets en Ingénierie. 

Le conditionnement : une étape clé pour le service marketing et les équipes commerciales

  • Étudier le dossier de fabrication et participer à la définition des méthodes de fabrication ;
  • Travailler en étroite collaboration avec le service marketing pour déterminer des meilleurs contenants et emballages ;
  • Suivre et veiller au respect des cahiers des charges établis avec les équipes commerciales ;
  • Effectuer une veille sur les évolutions techniques et industrielles du marché et de la concurrence.

Compétences et qualités du Responsable Conditionnement dans l’agroalimentaire

Les entreprises agroalimentaires et les cabinets de recrutement seront particulièrement attentifs aux compétences et qualités listées ci-dessous. Ces dernières apparaissent dans la majorité des offres d’emploi et descriptions de poste.

De solides compétences techniques industrielles

  • Intérêt pour le secteur agricole, l’agroalimentaire, les IAA, l’alimentation, … ;
  • Pour un ingénieur production, cette fonction est accessible à la sortie d’école. Une dizaine d’années d’expérience est requise pour des postes de Responsable Conditionnement. A terme, on peut viser un poste de Directeur de Production ;
  • Forte appétence pour la technique, la mécanique, l’automatisme et la robotisation, l’informatique industrielle et la programmation ;
  • Maîtrise de la planification à moyen et long terme pour réaliser les budgets et les tableaux de bords ;
  • Connaissance des outils d’amélioration continue : 5S, Kaizen, SMED, management visuel ou encore des AMDEC ;
  • Connaissances des procédés spécifiques au monde de l’agroalimentaire (hygiène, process du froid, de stérilisation, de cuisson, qualité, etc.) ;
  • Maîtrise des aspects techniques de la fabrication et de l’appareil de production ;
  • Compétences en management et en encadrement pour piloter des équipes d’opérateurs et de techniciens.

Des qualités d’écoute, d’analyse, d’adaptabilité… entre-autre …

  • Homme ou femme de terrain avec une bonne capacité d’écoute ;
  • Bon communicant ;
  • Capacité à prendre de la hauteur ;
  • Bon esprit d’analyse et de synthèse ;
  • Force de propositions ;
  • Réactivité, mais aussi ténacité pour faire passer ses propositions ;
  • Appétence pour l’innovation technologique ;
  • Rigueur et organisation ;
  • Adaptabilité, capacité à se remettre en question ;
  • Pédagogue pour participer à la formation du personnel à de nouvelles méthodes de travail.

L’avis de l’expert ManagerIA

 « Le conditionnement est au cœur des problématiques du grand public »

Floriane Villaume – Food Recruitment Expert, Consultante en recrutement, chez ManagerIA

« Un rôle clé dans l’IAA »

Aujourd’hui le Grand Public et donc les consommateurs sont friands d’un mode de consommation plus responsable de l’environnement. En tant que Responsable Conditionnement, vous avez les cartes en main pour proposer des améliorations et des transformations des produits conditionnés. Le but ? Réduire l’impact écologique et environnemental de l’usine et favoriser les demandes des consommateurs. Un pari gagnant-gagnant !

« Un métier au cœur de la production »

Cette fonction est accessible aussi bien dans les petites entreprises que dans les grands groupes. En intégrant une petite structure, vous aurez un rôle multiple avec un regard 360° sur la production dans sa globalité. Dans un grand groupe vous pourrez vous appuyer sur des fonctions transverses et participer à des projets en collaboration avec les métiers supports. Pour les postes en production la rémunération brute annuelle est autour des 30K€. Sur des postes avec de grosses équipes à encadrer et donc avec un niveau d’expérience plus important, la rémunération brute annuelle est autour des 45K€.

 « Avoir un impact sur le consommateur »

Dans l’agroalimentaire, la partie conditionnement touche directement le consommateur. Être sensible aux attentes et aux demandes des clients finaux peut influencer le conditionnement et la production des produits mis en vente dans les GMS. Vous pouvez également influer sur les changements stratégiques des sites.

« Comment faire la différence dans un processus de recrutement ? »

Il est important dans le CV de faire apparaitre ses réalisations. Cela passe par un rapide résumé du contexte et des enjeux, et la mise en avant des résultats obtenus. Il est également important de faire apparaitre le nombre de personnes encadrées.

Pour convaincre un recruteur il faudra :

  • Faire preuve de synthèse ;
  • Être capable de mettre en avant ses réalisations en faisant part des solutions concrètes mises en place ;
  • Démontrer sa capacité à encadrer ;
  • Mettre en exergue son côté opérationnel (terrain) et sa capacité à prendre de la hauteur.

Photo by NeONBRAND on Unsplash Fiche rédigée par Floriane Villaume, Consultante en recrutement pour ManagerIA

Commenter