> Emploi agroalimentaire : fiches métiers > La Fonction Maintenance dans l’Industrie Agroalimentaire : Directeur Maintenance (H/F) Responsable Maintenance (H/F) Directeur Technique (H/F)

La Fonction Maintenance dans l’Industrie Agroalimentaire : Directeur Maintenance (H/F) Responsable Maintenance (H/F) Directeur Technique (H/F)

18 février 2020

Maillon essentiel des entreprises agroalimentaires, le Directeur Maintenance (H/F) est le garant du bon fonctionnement des équipements et des machines utilisés dans les IAA. Sans équipements opérationnels, pas de production !

Le Directeur Maintenance gère la Maintenance, l’amélioration de l’équipement de production et son adaptation aux évolutions d’organisation ou de technologies. Ce faisant, il contribue à une surveillance du matériel et à la sécurité du site.

Il est responsable d’un budget pour garantir à l’unité de production – et plus généralement à l’entreprise agroalimentaire – le bon fonctionnement de ses équipements, l’entretien de ses bâtiments, sa sécurité et l’amélioration de ses performances. À la tête d’une équipe, il participe à la conception des nouvelles installations, établit, organise et suit le plan de Maintenance préventive et corrective.

Retrouvez en fin de fiche le focus sur le poste de Directeur Technique !

Périmètre de la Fonction Maintenance dans l’agroalimentaire

Le périmètre de la fonction Maintenance est variable dans l’agroalimentaire, et notamment dans les entreprises de type TPE-PME.

Dans les TPE, le Directeur d’Usine (H/F) peut assurer le fonctionnement du service Maintenance en direct. La fonction Maintenance peut également prendre la dénomination de Directeur Technique (H/F) ou Responsable Maintenance (H/F) dans les petites organisations.

Les grands groupes et les ETI ont en général un Directeur Maintenance. Le Directeur Maintenance est dans ce cadre un profil sénior avec au moins 10 années d’expérience en Maintenance. Selon la taille de l’entreprise, ce poste dépend du Directeur d’Usine, du Directeur Technique ou du Directeur Industriel. Quand il est rattaché au Directeur d’Usine, le Directeur Maintenance est alors un membre du Codir.

Les usines inférieures à 100 personnes disposent en général d’un Directeur Maintenance qui gère la Maintenance mais également les Travaux Neufs. Au sein d’usines plus importantes, les Travaux Neufs peuvent être rattachés au Directeur Technique Usine.

Le Directeur Maintenance est en charge d’une équipe technique et assure donc une fonction managériale.

Le Directeur Maintenance peut avoir dans son périmètre :

  • Le service Travaux Neufs, composé des Ingénieurs Travaux Neufs et des Projeteurs ;
  • Le service Méthode, composé des Ingénieurs ou des Techniciens Maintenance Méthode ;
  • Le Magasin de pièces détachées, composé de Magasiniers ;
  • Le service Automatisme : composé d’Automaticiens ;
  • Le service Réalisation Maintenance : maintenance d’interventions curatives, préventives, amélioratives en électricité, mécanique, instrumentation, métrologie, chaudronnerie, etc., composé d’Ingénieurs ou de Techniciens Maintenance.

Rôle du Directeur Maintenance dans l’agroalimentaire

Le Directeur Maintenance a un rôle très important au sein d’une usine agroalimentaire. Il est en effet responsable d’assurer avec son équipe, les meilleures conditions de fonctionnement des différents équipements, bâtiments et systèmes nécessaires à la production et à la vie de l’entreprise. Pour ce faire, il est autonome dans la réalisation de sa mission dans le cadre du budget alloué à son activité.

Il n’attend pas qu’une panne arrive pour la résoudre : il anticipe pour l’éviter. Il assure qu’aucun dysfonctionnement n’interrompe des lignes de fabrication agroalimentaires. C’est pourquoi, il organise des vérifications régulières et réalise des diagnostics techniques.

Opérant souvent dans l’urgence, le Directeur Maintenance doit être capable de travailler sous pression tout en restant très prudent. 

Missions du Directeur Maintenance dans l’agroalimentaire

En accord avec sa Direction, le Directeur Maintenance définit le plan directeur, les investissements et la politique de Maintenance. Ses objectifs sont axés sur l’amélioration de la performance industrielle du site, d’un point de vue matériel, économique et humain.

En entreprise agroalimentaire, une équipe de Maintenance industrielle organise deux types d’actions :

  • La maintenance corrective : travail de maintenance effectué après la détection d’une panne entraînant des arrêts de production. Il va s’agir d’un dépannage (maintenance palliative) ou d’une réparation (maintenance curative) ;
  • La maintenance préventive : travail de maintenance effectué dans l’intention de réduire la probabilité d’une panne. Il peut s’agir d’inspection, de contrôle ou de visites sur équipements.

Selon la taille et le type de technologies de l’entreprise dans l’agroalimentaire, le Directeur Maintenance assure tout ou partie des activités suivantes :

Organiser, planifier, suivre le travail de Maintenance

  • Elaborer le planning de Maintenance préventive et corrective des différents équipements, matériels et bâtiments, en gérant les priorités, la sécurité et les contraintes de la production, avec l’aide ou non d’un système de GMAO (gestion de maintenance assistée par ordinateur) ;
  • Réagir en cas de panne grave et résoudre les problèmes rapidement ;
  • Gérer les relations avec les constructeurs et les fournisseurs de pièces et d’outils pour la Maintenance ;
  • Contrôler les interventions réalisées, proposer des améliorations de performances des machines en termes de coûts et de taux d’utilisation ;
  • Gérer le budget Maintenance.

Animer son équipe

  • Organiser les équipes, les gérer administrativement, les former et les animer ;
  • Leur apporter un appui technique ;
  • Sensibiliser et former le personnel à la maintenance de premier niveau.

Anticiper les évolutions

  • Assurer la veille technologique et la gestion documentaire technique ;
  • Préparer les budgets à court, moyen et long terme pour le développement, la recherche et les investissements ;
  • Négocier et gérer des projets d’investissements et de travaux neufs.

Atteindre les résultats attendus

  • Au niveau maintenance : qualité des interventions, délais assurés en respectant la production, diminution des dépannages d’urgence ;
  • Au niveau travaux neufs : qualité, budget et délais respectés ou améliorés ;
  • Au niveau équipe : bonne organisation et bon climat social.

Évoluer dans un environnement de travail varié

  • Le Directeur Maintenance travaille entre son bureau, l’atelier de Maintenance, les ateliers de Production et peut se déplacer chez les constructeurs de machines ;
  • La Maintenance s’exerce au sein d’entreprises industrielles agroalimentaires en relation avec différents services et intervenants (Production, Méthodes, Études, Achats, Travaux Neufs, clients, sous-traitants, organismes certificateurs, équipementiers, …) ;
  • La Maintenance est variée selon le type de procédés de fabrication, le mode d’organisation et le niveau d’automatisation du site ;
  • Des tâches administratives et le respect des procédures sont plus renforcées sur les sites certifiés d’ISO 9001 ou 14001 ;
  • Les horaires sont en général réguliers mais avec de possibles astreintes ou urgences en fin de semaine. Le Directeur Maintenance doit être très disponible et mobile pour répondre aux besoins et aléas de la Production ;
  • Sur les sites certifiés SEVESO, le travail implique une mise en œuvre plus stricte des procédures de sécurité.

Compétences et qualités du Directeur Maintenance dans l’agroalimentaire

Les entreprises agroalimentaires et les cabinets de recrutement seront particulièrement attentifs aux compétences et qualités listées ci-dessous. Ces dernières apparaissent dans la majorité des offres d’emploi et descriptions de poste.

De solides compétences techniques et financières

  • Compétences technologiques et techniques : mécanique, électricité, régulation, automatisme etc… ;
  • Expérience prouvée sur la maintenance : structure, procédures, maintenance préventive, maintenance de premier niveau… ;
  • Maîtrise des outils d’amélioration de la performance et de leur déploiement ;
  • Maîtrise la GMAO ;
  • Expérience dans l’élaboration et dans la gestion d’un budget ;
  • Intérêt pour la technique, l’organisation, l’optimisation permanente.

Du pragmatisme, du sang-froid et d’excellentes capacités relationnelles

  • Capacités relationnelles de premier plan et goût pour le travail en équipe ;
  • Fortes qualités de manager, communicant et organisateur ;
  • Esprit d’analyse et de synthèse tourné vers l’anticipation, la recherche de solutions et l’innovation ;
  • Sensibilité de gestionnaire attentif à la performance économique ;
  • Pragmatisme, agilité, rigueur, sang-froid.

L’avis de l’expert ManagerIA

« Dans l’agroalimentaire, les postes en Maintenance sont en forte pénurie !

Elena Bodrunova – Consultante sénior en recrutement chez ManagerIA

« Des passerelles possibles dans l’industrie » 

L’industrie agroalimentaire attire de moins en moins de cadres, et malheureusement le métier de la Maintenance ne fait pas exception. Les industries plus développées du point de vue technique comme l’Automobile ou mieux rémunérée comme la Pharmacie sont plus attractives. Nous conseillons donc à nos clients de rester ouverts sur le secteur d’activité des candidats. De notre côté, nous montrons à nos candidats issus d’autres secteurs tous les avantages de travailler en agroalimentaire.

« Un métier de plus en plus associé à la Production »

Une panne peut avoir de très lourds impacts sur une usine agroalimentaire. C’est pourquoi, aujourd’hui, dans la recherche d’amélioration de la performance industrielle, la collaboration entre la Production et la Maintenance est mise en avant. Les entreprises agroalimentaires ne cherchent plus à être plus efficaces lors d’une réparation, mais plutôt à prévenir toute panne liée aux machines.

« Un métier qui marche avec son temps ! »

Le développement des technologies a une influence importante sur la Maintenance industrielle dans l’agroalimentaire. Cela permet de mieux organiser la Maintenance corrective. Par exemple, la pose de capteurs permet de détecter les usures, anticiper les pannes etc.

 « Un métier qui assure la Production industrielle »

Impactée par la numérisation et les nouveaux systèmes, la Maintenance industrielle aujourd’hui est bien plus que sa fonction première à savoir l’entretien, la réparation ou l’installation des équipements. Elle joue un rôle important dans l’amélioration de la Qualité, la gestion de Production et la performance industrielle par la prévention de pannes et l’optimisation des équipements.

 « Comment se démarquer dans un processus de recrutement ? »

Les candidats venant d’un autre secteur d’activité que l’industrie agroalimentaire – au-delà des compétences techniques (connaissances en automatismes, la mécanique, l’hydraulique ou encore la maîtrise de l’informatique industrielle) – peuvent mettre en avant :

  • Un réel intérêt pour le secteur agroalimentaire ;
  • La flexibilité, la capacité d’adaptation, l’agilité et la curiosité pour comprendre de nouveaux process.

Image by Steve Buissinne from Pixabay

Fiche rédigée par Elena Bodrunova pour ManagerIA

FOCUS sur la fonction de DIRECTEUR TECHNIQUE

Homme ou Femme à la fibre industrielle, le Directeur Technique est généralement en charge de l’ensemble des ressources techniques de l’usine agroalimentaire. Poste clé sur le site, il maintient le bon fonctionnement des équipements industriels et ai généralement le garant des process de son unité. Il contribue également à l’ensemble des projets d’optimisation ou d’investissements visant à améliorer les pratiques industrielles du site.

Central dans l’Entreprise, le Directeur Technique assure l’interface avec les différents services de l’entreprise (Qualité, Production, R&D) et la Direction Générale de l’Organisation. Fonctionnant généralement en mode projet, il manage également en direct certains services comme la Maintenance, les Travaux Neufs et l’Ingénierie.

Périmètre du Directeur Technique dans l’Agroalimentaire

Le Directeur Technique est une position que l’on retrouve généralement sur des sites importants (dépassant généralement la centaine de personnes). Il est souvent rattaché à la Direction Générale et fait partie intégrante du comité de direction de ou des usines (s’il s’agit d’un poste multisite). Selon la taille de l’organisation il peut également s’appeler : Directeur de Projets Industriels, Responsable Maintenance Travaux Neufs, Responsable des Investissements Industriels, Responsable d’Exploitation.

Une fonction clé dans la gestion industrielle d’une activité agroalimentaire.

Le Directeur Technique est un acteur clé dans la performance industrielle d’un site Agroalimentaire. Il veille au bon déroulé de la fabrication des produits alimentaires et ainsi est garant du bon fonctionnement des équipements. De par la gestion de la maintenance, de l’ingénierie, des travaux neufs, il anticipe les potentiels dysfonctionnements ou intervient en cas de situation exceptionnel.

Elément central dans les projets d’innovation pour les IAA, il définit les optimisations de procédés avec le Département Ingénierie et assure leur mise en place sur le terrain. Il travaille en lien avec le service Travaux Neufs sur la mise en place de nouveaux équipements et collabore activement à la politique d’investissements du site agroalimentaire.

Une position d’interface avec de nombreux services du site Agroalimentaire

Généralement, le Directeur Technique dans l’Agroalimentaire, coordonne les équipes techniques (comme précisé plus haut) mais doit également avoir une vision de gestionnaire. En effet, garant des suivis de projets d’investissements, il définit les budgets avec la Direction Générale/d’Usine, travaille avec les services financiers sur la rentabilité des nouveaux process.

Le Directeur Technique manage généralement une équipe composée des différents services techniques (Maintenance, Travaux Neufs, Ingénierie). Il occupe également un rôle de coordinateur de projet et travaille avec l’ensemble des départements de l’entreprise comme la Production, la R&D, la Qualité, la Sécurité.

Dans certaines organisations, peut également être rattaché au Directeur Technique, la gestion des bâtiments et les services généraux. Si une activité Amélioration Continue (Lean Management) existe, elle peut également être sous la responsabilité du Directeur Technique.

Rôle du Directeur Technique dans l’agroalimentaire

Le Directeur Technique dans l’Agroalimentaire est le garant de la robustesse de l’ensemble des process industriels d’une Usine. Généralement à feu continu, ces unités produisent en continu des denrées alimentaires. Les méthodologies de production étant très cadrées et les enjeux d’hygiène et de sécurité important, il contribue au bon fonctionnement de son secteur industriel. 

Un rôle de facilitateur dans l’organisation Agroalimentaire

Véritable facilitateur industriel, le Directeur Technique travaille sur le maintien du niveau de performance, l’optimisation, et la mise en place de nouveaux équipements de production. Pour ce faire, il travaille quotidiennement avec la production pour analyser la performance de l’existant et définir les méthodes de fabrication, la maintenance pour anticiper toute panne éventuelle, et l’ingénierie pour conceptualiser les nouveaux schémas industriels et nouveaux procédés. Il assure également le lien avec d’éventuels intervenants extérieurs (Bureau d’Etudes, Fournisseur d’Equipements, …) pour travailler sur le développement de l’unité de demain : de l’étude de faisabilité jusqu’à l’industrialisation des nouveaux produits.  

Un rôle de manager de terrain et de proximité

Les volumes de production étant très importants dans le secteur Agroalimentaire, qu’il est inenvisageable pour un acteur des IAA de stopper ses lignes de production pour des dysfonctionnement technique. Ainsi, le rôle du Directeur Technique sera de coordonner des équipes proches du terrain et des enjeux concrets.

Cette proximité créera du lien avec les équipes de production et l’ensemble des services de l’Entreprise et permettra d’emmener les personnes sur des objectifs élevés de performance industrielle. Il doit mener un suivi régulier des équipements en place, travailler avec la R&D sur les projets du futur mais également mener une veille technologique pour se tenir informé des évolutions du marché.

L’évolution récente du métier de Directeur Technique

L’innovation et la performance industrielle son aujourd’hui deux facteurs clés de succès pour l’Industrie Agroalimentaire. Ainsi, les projets industriels ayant de forts enjeux économiques pour les organisations et notamment les IAA, le rôle du Directeur Technique devient de plus en plus stratégique dans les organisations et une fonction à part entière.

Missions du Directeur Technique dans l’agroalimentaire

Le Directeur Technique assure le bon fonctionnement de l’unité Agroalimentaire qu’il dirige. Pour ce faire, il est généralement rattaché à la direction générale/de site et a pour principales missions de :

  • Assurer la performance industrielle du site en manageant une équipe technique (Maintenance/Ingénierie/Travaux Neufs) dans un but de compétitivité, de pérennité et de satisfaction Clients, le tout dans le respect de la réglementation et dans le cadre de la politique industrielle.
  • Mettre en œuvre l’ensemble des ressources nécessaires au bon fonctionnement et développement de l’outil industriel 
  • Gérer les projets de développements et d’amélioration continue du site
  • Participer au processus d’innovation de l’unité, de la phase d’étude de faisabilité jusqu’à l’industrialisation de nouveaux produits.
  • Contribuer à la définition de la politique Hygiène Sécurité Environnement et la faire appliquer en lien avec le CHSCT (Analyse des risques professionnels, audits terrain, mise en place d’actions préventives ou curatives…)
  • Mener des actions de veilles technologiques et concurrentielles.

Compétences et qualités du Directeur Technique dans l’agroalimentaire

Un parcours de technologue

  • Bac +2/3 minimum avec au minimum 10 ans d’expérience en production/Ingénierie/Maintenance ou Bac +5 Type Ingénieur Agroalimentaire ou Universitaire avec au minimum 5 ans d’expérience en management d’unité industrielle
  • Très bonne connaissance des technologies et process agroalimentaires
  • Issu tout au moins de milieux industriels complexes
  • Approche Amélioration Continue, sensibilité pour l’innovation

Des compétences de manager opérationnel

  • Relationnel très fort, proximité, simplicité, volonté de faire adhérer les équipes,
  • Profil et expérience de gestionnaire de projets importants
  • Véritable homme/femme de terrain, avec un vrai tempérament de manager et d’entraîneur d’hommes, capacité à mobiliser ses équipes autour de projets fédérateurs
  • Dynamisme et proactivité, diplomatie et fermeté,
  • Leadership, bonne résistance à la pression.
  • Sens des chiffres et de la rentabilité,
  • Autonomie

L’avis de l’expert ManagerIA

« Le Directeur Technique, clé de voûte de l’Agroalimentaire de Demain »

Alex BROUILLARD – Consultant Associé chez ManageriA depuis 4 ans

« Un métier transversal au cœur des évolutions industrielles »

Dans un univers au sein duquel la Technologie Alimentaire et les normes évolue tous les jours, le rôle du Directeur Technique est de faire suivre cette mouvance à son unité industrielle. Ainsi, le Directeur Technique a pour mission de contribuer à la pérennité de son unité industrielle et à son évolution.

Garant de la performance industrielle il a un réel impact sur la stratégie d’Entreprises du premier secteur industriel français.

 Une fonction qui se généralise (même dans les plus petites unités)

La fonction de Directeur Technique n’est pas présente dans toutes les organisations agroalimentaires qui se constituent souvent de PME. Néanmoins, nous constatons que le métier se démocratise et que les Entreprise en font un véritable facteur de succès. Ainsi dans un contexte de relance de l’investissement dans l’alimentaire, ses fonctions se créent de plus en plus.

En fonction de la taille de l’Entreprise, un Directeur Technique peut prétendre à une rémunération entre 80 et 120k€ annuelle

 « Les plus du métier dans le secteur agroalimentaire : une vision globale sur l’ensemble de l’activité industrielle »

  • Des missions variées qui touchent à tous les process de l’usine
  • Une vision moderne de la stratégie industrielle des IAA
  • Des responsabilités hiérarchiques et transversales
  • Une vision technique, commerciale, de gestion de l’Usine Agro

 « Comment se démarquer dans un processus de recrutement ? »

Ce type de fonction relativement récente dans l’univers Agroalimentaire permet à des candidats ayant évolué sur des postes de Directeur d’Usine, Responsable de Production/Maintenance/ Travaux Neufs de s’épanouir. Ainsi il est important pour les candidats de réussir à valoriser leurs compétences techniques transversales pour attirer les recruteurs !

Fiche rédigée par : Alex BROUILLARD, Consultant Associé, ManageriA

Commenter