> Emploi agroalimentaire : fiches métiers > La Fonction Qualité dans l’Industrie Agroalimentaire : Directeur Qualité – Responsable Qualité – Ingénieur Qualité (H/F)

La Fonction Qualité dans l’Industrie Agroalimentaire : Directeur Qualité – Responsable Qualité – Ingénieur Qualité (H/F)

donkeycode 13 décembre 2019

A l’heure où les consommateurs sont de plus en plus attentifs à leur alimentation et où l’on attend de l’Industrie Agroalimentaire d’être irréprochable en termes de pratiques, la Qualité est une fonction non plus uniquement technique mais également stratégique.

En lien avec la R&D, les usines, la Supply-Chain, le Commercial, le Marketing, le Réglementaire et le Juridique, la fonction Qualité n’est plus seulement une « fonction support » mais bien un axe de différenciation ; voire un levier de croissance et de management pour les IAA. Elle concerne tout autant la sécurité des aliments que celle des personnes. Pour cette raison, bien recruter en Qualité est primordial pour les entreprises agroalimentaires.

Les fondamentaux de la Qualité en agroalimentaire

Les Industries Agroalimentaires (IAA), marquées dans les années 90 par des crises Qualité, se sont dotées de référentiels et de bonnes pratiques très encadrées. Les ingrédients, process, emballages utilisés pour fabriquer les produits alimentaires sont contrôlés tout au long de la chaine, des approvisionnements à la distribution. Des procédures très précises jalonnent donc le quotidien de tous les services (Marketing, R&D, Achats, Production, Nettoyage, Maintenance, Logistique) intervenant dans les usines de fabrication.

L’HACCP (système d’analyse des dangers et points critiques pour leur maîtrise) définit les normes d’hygiène. Grâce aux règlements européens et aux normes Qualité, les IAA peuvent structurer leurs process et leurs procédures selon des référentiels désormais obligatoires pour que leurs produits puissent être vendus aux consommateurs.

Parmi les plus courantes, nous pouvons citer les normes ISO, BRC, OHSAS pour la sécurité des personnes et des infrastructures. Certaines enseignes de distribution ont défini leurs propres référentiels Qualité, par exemple Mark & Spencer ou Lidl.

Aujourd’hui certains labels alimentaires français, européens ou mondiaux sont synonymes de Qualité. Il s’agit, par exemple les AOC (Appellation d’Origine Contrôlée), le Label Rouge ou le sigle AB pour l’Agriculture Biologique. Ces référentiels sont contrôlés par des organismes certificateurs indépendants.

Ce contexte désormais extrêmement professionnalisé implique de recruter des spécialistes de la Qualité des aliments. En ce sens, il est très rare de recruter un Qualiticien généraliste pour un poste d’Ingénieur ou Responsable Qualité en agroalimentaire.

L’organigramme de la Qualité dans l’agroalimentaire

En fonction de la taille de l’entreprise, la fonction Qualité est plus ou moins matricielle. Au sein des structures courtes, elle est généralement basée sur le site de production. A partir du moment où l’entreprise compte plusieurs usines, le service Qualité se structure en central avec un management hiérarchique ou fonctionnel des équipes Qualité sites.

L’Assurance Qualité et le Contrôle Qualité

Le Directeur Qualité ou Responsable Qualité a pour première fonction de définir le système Qualité qui va régir la politique Qualité de l’entreprise agroalimentaire, que cela soit directement sur les produits comme sur la manière dont ils vont être fabriqués. On parle alors d’Assurance Qualité. Quels référentiels choisir ? Comment les mettre en place ? Quels indicateurs utiliser et via quels outils ?

Les équipes Assurance Qualité définissent donc le cadre et supervisent ensuite par le biais d’audits notamment, le respect des référentiels choisis.

Le contrôle Qualité, quant à lui, concerne le travail technique, en laboratoire et en externalisé. Il vise à vérifier la conformité des aliments fabriqués. Les équipes Contrôle Qualité interviennent de l’amont (fournisseurs matières premières, process et emballages), jusqu’à la distribution.

Une fonction qui couvre désormais l’Environnement et la Sécurité

Aujourd’hui l’approche Qualité dans les IAA est plus « globale » que par le passé. Dans un contexte où les entreprises se distinguent justement par la qualité de leurs produits et où elles cherchent à s’inscrire dans des démarches plus responsables et plus durables, les organisations centralisent au sein d’un même service le « QHSE », la Qualité, l’Hygiène, la Sécurité et l’Environnement.

La professionnalisation de ces fonctions est encore assez récente mais implique, là aussi, de recourir à des compétences techniques et réglementaires pointues.

Le rôle du Directeur Qualité (ou QHSE) dans l’agroalimentaire

Définir et mettre en œuvre la stratégie QHSE de l’entreprise

La Qualité dans l’Industrie Agroalimentaire a pour principale fonction d’assurer la sécurité alimentaire. Cependant, aujourd’hui, les équipes Qualité sont également très investies sur des thématiques chères aux consommateurs comme la nutrition et la santé ou l’impact environnemental des usines. Ces thématiques doivent être compatibles avec le goût et la texture des produits alimentaires, ces derniers demeurant aujourd’hui les critères de choix principaux.

Une fonction tournée vers les consommateurs

Le Directeur QHSE a donc pour mission principale de définir et mettre en œuvre la politique Qualité, Hygiène, Sécurité et Environnement de l’entreprise. Il est le garant de la Qualité et de la Sécurité alimentaire. Il doit diffuser en interne la « culture » QHSE.

En termes d’impacts, le Directeur Qualité intervient donc de manière très concrète dans le quotidien de l’usine (Production et Maintenance), des équipes R&D, des Achats (liens avec les fournisseurs). Mais il est également en prise directe avec les clients ou consommateurs.

C’est en général le Directeur Qualité qui gère les éventuelles crises Qualité et des équipes dédiées ont la responsabilité de répondre aux réclamations clients.

Les grandes missions du Directeur Qualité dans l’agroalimentaire

  • Définir et mettre en place le Système de Management de la Qualité et le Système de Gestion Sécurité et Environnement ;
  • Représenter l’entreprise auprès des clients, des organismes de certification, des auditeurs, des fournisseurs et des organismes tierce-partie ;
  • Manager le cas échéant une équipe Qualité centrale et assurer une responsabilité fonctionnelle sur les services Qualité des usines ;
  • Assurer la gestion de crise sur la sécurité alimentaire et les rappels produits.

Les compétences et qualités recherchées sur les fonctions Qualité dans l’agroalimentaire

Les cabinets de recrutement et les entreprises agroalimentaires seront particulièrement attentifs aux compétences et qualités listées ci-dessous. Ces dernières apparaissent dans la majorité des offres d’emploi et descriptions de poste.

Des compétences scientifiques et techniques au service des exigences Qualité de l’entreprise

  •    BAC + 5 – Ingénieur Agroalimentaire, idéalement avec spécialisation HQSSE, Management de la Qualité, Sécurité alimentaire ;
  • Pour une fonction de Directeur ou de Responsable Qualité (H/F), 10 ans d’expérience sur des fonctions similaires en agroalimentaire ;
  • Pour un poste d’Ingénieur Qualité (H/F), en fonction de la taille de l’entreprise et des missions qui seront confiées, on peut recruter des profils Jeunes-Diplômés ;
  • Maîtrise des procédés de fabrication agroalimentaires ;
  • L’expérience en multisites et à l’international peut être indispensable dans certains contextes ;
  • Connaissance approfondie d’animation de systèmes de management de la Qualité et de certifications ;
  • Anglais courant impératif dans 90% des recrutements car certains référentiels sont rédigés en anglais au niveau européen. A partir du moment où l’entreprise agroalimentaire exporte, il est indispensable de pratiquer l’anglais lorsqu’on travaille en Qualité ;
  • Le cas échéant, connaissances en Affaires Réglementaires.

Un savoir-être alliant fortes compétences techniques et pragmatisme

  • Connaissances scientifiques liées aux produits ou aux sciences du Vivant (microbiologie) ;
  • Maîtrise des référentiels classiques type HACCP, ISO, BRC et parfois spécifiques ;
  • Capacité à fédérer et à dynamiser les équipes sur les enjeux Qualité ;
  • Pragmatisme, capacité également à comprendre les enjeux des autres services pour ne pas freiner les développements ;
  • Esprit analytique et rigoureux sans dogmatisme.

L’avis de l’expert ManagerIA

Cécile Boulaire Directrice Générale de ManagerIA Consultante en recrutement pour l’Industrie Agroalimentaire

« Nos clients nous demandent de les aider à trouver des professionnels de la Qualité, idéalement avec une approche HSE et témoignant d’une vision « pragmatique » de la Qualité »

« Des formations dédiées »

Il y a encore quelques années, il n’existait que peu de formations dédiées à la Qualité en Agro. Désormais les Ecoles d’Ingénieur proposent toutes des spécialisations en Sécurité et Qualité alimentaire. Les formations universitaires proposent également des troisièmes cycles très complets.

Compte tenu d’un environnement désormais mondialisé sur le plan des affaires réglementaires, les entreprises agroalimentaires sont de plus en plus friandes de profils Qualité « spécialistes » et bien formés.

La Qualité dans l’agroalimentaire, contrairement à d’autres métiers, permet aux professionnels de se former tout au long de leur parcours. Il existe des formations professionnelles ou formations spécifiques sur des cycles courts. Les IAA sont disposées à former leurs cadres afin de leur permettre d’appliquer concrètement sur le terrain les évolutions en cours.

 « Les plus du métier de la Qualité dans le secteur agroalimentaire »

Plus que tout autre, le métier de Qualiticien en agroalimentaire permet d’avoir une prise directe sur l’évolution de la filière. En effet la fonction Qualité a pour vocation de produire mieux et de produire sain. L’impact sur la société est donc majeur.

C’est un métier porteur de sens mais il ne faut pas pour autant minimiser la difficulté qui consiste à concilier Qualité et productivité. C’est pour cette raison qu’il est impensable de considérer la Qualité sous le seul prisme de la compétence technique. Pour que la fonction Qualité prenne toute sa place dans une organisation, il est indispensable qu’elle soit « incarnée », portée par des équipes qui communiquent et qui savent appliquer de manière concrète et constructive les grands principes.

« Comment se démarquer dans un processus de recrutement ? »

  • Se doter d’une formation spécialisée Agro et Qualité ou d’un troisième cycle QHSE ;
  • Effectuer une expérience à l’étranger ;
  • Avoir eu un premier poste très « terrain » par exemple mise en place d’une certification sur site ;
  • Concevoir la qualité sur un mode de projets où emporter l’adhésion des équipes est crucial ;
  • Privilégier les évolutions de poste permettant d’intervenir en multisites ;
  • Après une fonction Usine, passer en Qualité centrale.
  • Pour en savoir plus sur la Qualité en agroalimentaire : https://www.anses.fr/fr
  • Voir les offres ManagerIA dans le domaine de la Qualité  
  • Voir les autres fiches métier (lien vers liste des fiches)
  • Télécharger la fiche métier en PDF (contre dépôt d’email et coordonnées) (lien)

Commenter